eau de feu cracheur de feu
5/5 - (2 votes)

L’eau de feu, l’essence du cracheur de feu

L’eau de feu, c’est le carburant pour cracheur de feu qui te permet de transformer un simple spectacle en un moment inoubliable. Si tu veux apprendre à cracher du feu comme un pro, il te faut absolument comprendre ce que c’est, à quoi ça sert, son coût, ses risques, et bien sûr, si ça vaut le coup ou pas. Prêt à allumer la mèche ?

 

À quoi sert l’eau de feu exactement ?

L’eau de feu, c’est un peu le gaz dans le moteur d’une voiture de course. Si tu veux voir les yeux du public s’illuminer plus fort qu’un feu d’artifice du 14 juillet, t’as pas le choix, il faut que tu utilises ce précieux liquide. Concrètement, ce carburant spécialisé est fait pour être à la fois inflammable et un minimum sécurisé. Il est vaporisé en fine brume devant une source de feu, créant un effet “Wow !” garantie.

 

Combien ça coûte ?

Bon, on va être clair, cracher du feu, c’est pas vraiment une activité low-cost. Le prix de l’eau de feu peut aller de 20 à 60 euros le litre, selon divers facteurs comme la qualité, la marque, et où tu l’achètes.

 

Quels sont les composants de l’eau de feu ou Kerdane ?

  1. Composition Principale: L’eau de feu est principalement un mélange d’hydrocarbures désaromatisés. C’est un liquide inflammable incolore qui est souvent référencé sous le nom de “kerdane” dans le milieu des cracheurs de feu​. Il semblerait que le kerdane soit une appellation courante pour le liquide utilisé dans cette pratique ardente.
  2. Pétrole Désaromatisé: Un autre terme que l’on retrouve fréquemment est le pétrole désaromatisé ou pétrole lampant. Ces termes sont souvent utilisés de manière interchangeable avec l’eau de feu ou le kerdane​.
  3. Solvant Hydrocarboné: L’eau de feu est également décrite comme un solvant hydrocarboné, ce qui rejoint la description d’un mélange d’hydrocarbures désaromatisés. Ce solvant est considéré comme le moins nocif pour les cracheurs professionnels, tout en restant un liquide dangereux​.
  4. Propriétés similaires au Diesel ou au Kérosène: Bien que ce ne soit pas exactement du diesel ou du kérosène, l’eau de feu partage certaines de leurs propriétés. C’est un dérivé du pétrole qui peut avoir des propriétés se rapprochant de celles du diesel ou du kérosène​​.

Source : https://fr.wiktionary.org/wiki/eau_de_feu

 

Risques et mesures de sécurité

 

Brûlures

Même les cracheurs de feu les plus expérimentés peuvent parfois se retrouver avec des brûlures. Ça peut être léger, comme une petite rougeur sur la peau, ou sévère, comme des troisièmes degrés qui nécessitent une hospitalisation. La langue, les lèvres, les mains, et même les poumons peuvent être affectés. Donc, toujours suivre les règles de sécurité à la lettre.

 

Inhalation de fumées toxiques

Inhaler les fumées de l’eau de feu peut te causer de sérieux problèmes respiratoires. La combustion peut libérer des toxines, et si tu as le malheur d’en inhaler, tu risques de passer un mauvais quart d’heure avec une visite aux urgences. Utilise toujours un équipement de protection adéquat.

 

Incendie

Une goutte au mauvais endroit et voilà, tu as un feu de joie que même les pompiers auront du mal à éteindre. Le sol, les vêtements, le matériel de scène, tout peut s’enflammer. Et on ne parle même pas du risque pour les spectateurs.

 

Explosion

Une explosion peut arriver. Comment ? Imaginons que tu stockes ton eau de feu à proximité d’une autre source de flamme. Un petit contact, une étincelle, et voilà le résultat, une belle explosion qui peut tout détruire sur son passage. Une simple erreur de manipulation peut tourner au drame.

 

Sanctions légales

Cracher du feu sans autorisation c’est illégal. Tu pourrais te retrouver avec une belle amende, voire même passer un petit moment derrière les barreaux. Certaines villes ont des règlements très stricts sur les spectacles de feu en public. Renseigne-toi bien avant de te lancer.

 

Alors, on se lance ou pas?

Si tu es prêt à prendre au sérieux cette discipline artistique et pyrotechnique, alors je ne peux que te conseiller de te former auprès de vrais professionnels. Parce que t’imagines bien que c’est pas avec une vidéo YouTube de deux minutes que tu vas devenir le roi du cracheur de feu. Faut être sérieux, faut être formé, faut être équipé. Tant que t’as ça en tête, vas-y, fonce et embrase la scène !